MEEK Micrograft

Meek Microgaft distribué par avaneo

Génèse

Chaque médecin admettra que le traitement des plaies par brûlure comporte de multiples défis. Il existe un grand risque d’infections, une épithélialisation médiocre et le manque de sites donneurs d’auto-greffes est un facteur limitant dans la réalisation de la fermeture des plaies en cas de défauts cutanés importants.

 

Les techniques actuelles de greffe meshées ne peuvent pas répondre à toutes les exigences requises pour traiter au mieux un patient. C'est pourquoi, en coopération avec des chirurgiens du centre des brûlés de l'hôpital de la Croix-Rouge de Beverwijk, aux Pays-Bas, Humeca a repensé et modernisé la technique MEEK. À l'origine, la technique MEEK a été décrite par M. Cicero Parker Meek de l'Université de Caroline du Sud Aiken (USCA), États-Unis, en 1958. Cette technique originale nécessitait trop de compétences et a été éclipsée par l'introduction de greffes de peau meshée par Tanner et al. en 1964 et a finalement été interrompu. Au début des années 1990, deux chirurgiens de l’hôpital de la Croix-Rouge à Beverwijk, aux Pays-Bas, ont contacté Humeca et ont demandé de l’aide pour réintroduire une technique modifiée.

 

Après beaucoup d'ingénierie et de re-conception, la technique modifiée a été finalisée et publiée en 1993. Depuis lors, la technique MEEK modernisée a été vendue aux centres de traitement de brûlures du monde entier et de nombreuses publications ont été écrites pour soutenir son utilisation.

 

La technique unique de MEEK serait supérieure aux autres méthodes de greffage. Les imperfections de la méthode d'origine ont été surmontées et les gazes prépliées sont maintenant fabriquées avec des taux d'expansion de 1: 3, 1: 4, 1: 6 et 1: 9. Les résultats cliniques sont excellents, même dans les zones problématiques et dans les lits de plaies à risques. La méthode semble être une technique simple pour obtenir une distribution régulière des microgreffes , correctement orientées vers la surface de la plaie.


Des caractéristiques uniques

  • Site donneur réduit
  • Grands rapports d'expansion, jusqu'à 1: 9
  • Tous les petits fragments de peau peuvent être utilisés afin qu'aucune peau précieuse de donneur ne soit gaspillée
  • Épithélialisation rapide et uniforme due à la proximité d'îlots de microgreffes
  • Excellente prise de greffe grâce aux îlots de greffe correctement orientés
  • L'échec de quelques îlots n'affecte pas la prise globale du greffon
  • Résultats cosmétiques comparables aux greffes meshées d'une expansion inférieure
  • Les greffes sont très faciles à manipuler
  • Moins d'infections pour accélérer le processus de guérison.

MEEK Micrograft est plus qu'un produit. C'est une technique unique où la recherche montre que les plaies de brûlure se ferment deux fois plus vite qu'avec le Mesher et qu'il y a une diminution significative des infections.

 

Actuellement, MEEK est principalement utilisé pour les patients qui souffrent de plus de 30% de brûlures au TBSA. Cependant, MEEK convient également très bien aux patients présentant des brûlures au TBSA de 5% à 20%. Dans la plupart des cas, il faut utiliser 40 à 50% moins de sites donneurs et ces mêmes sites donneurs pourraient être réutilisés dans les deux semaines.

Meek, la solution pour les chirurgiens de brûlures traitant des plaies de brûlures graves

Tous les chirurgiens de brûlures dans le monde sont confrontés aux mêmes problèmes dans le traitement des plaies de brûlure sévères telles que les sites donneurs limités et la difficulté à manipuler des greffes cutanées largement meshées, en particulier lorsque des taux d'expansion supérieurs à 1: 3 sont requis.

Les taux d'expansion de ces greffes ne sont pas réalistes car 25% à 40% sont perdus pendant le meshage et la manipulation.

Nous sommes fiers d'être le fournisseur exclusif de la technique MEEK modifiée, la solution à tous ces problèmes.